Air du temps  ~  Dé-Tour de France  - Gira sole.info  -  Hortus  - Pipelet  - Tutto in Pelle    

                               

 

www.gira-sole.info 

 

HORTUS -   le Jardin extraordinaire


-Le Jardin à travers les Âges 

-Conception et aménagement d’un jardin pour tous

-Les premiers pas au jardin

-Quel style de jardin choisir

-Le choix des plantes

°


Le Jardin à travers les Âges 



Le jardin est depuis l'origine des civilisations une image  d'Eden, qui était le premier jardin le 'Paradis', un havre de paix qui exprime l'harmonie, le plaisir, le bien-être, la protection, ainsi que le 'Jardin des délices' ce paradis mythique, qui enchantait les hommes  depuis toujours.

Le jardin jouait un rôle important depuis les plus anciennes civilisations. Dans ces jardins anciens, qui suivaient généralement une structure formelle, on trouvait des plantes qui apportaient l'ombre ou un abris, et qui avait une fonction décorative et des vertus médicinales. Depuis toujours on a cultivé des plantes, des fruits, des céréales, des légumes mais aussi des aromates, qui pour leur odeur étaient bien appréciées.

 

 

Le jardin était un lieu de repos, de loisir où l'on pouvait faire des jeux, écouter de la musique, dîner et organiser des fêtes. Le jardin était une pièce en plein air, mais surtout une extension de la maison. Le jardin était ainsi intimement lié à de nombreux aspects de la vie. (histoire des jardins -gerbesdangelica)

°

Comment trouver son point de mire..

Pour avoir un beau jardin, c'est d'abord avoir non seulement 'un jardin', mais, la volonté de créer 'son jardin'. Avoir un beau jardin, c'est celui qu'on a conçu et réalisé avec amour, passion et fierté. Mais avant de se lancer dans les travaux, il sera nécessaire de faire l'état des lieux. 


Les premiers pas vers une réussite sont, de respecter les forment du terrain et la présence des principaux éléments déjà existants. L'exposition du jardin est très important afin de pouvoir choisir les espèces et végétaux qui conviennent à leur situation, donc on profite des caractéristiques existantes, p.ex., s'il y a un bel arbre dans le jardin du voisin, il n'y a pas de raison d'en cacher la vue par sa propre plantation. 

Souvent il y a déjà une très belle vue sur le paysage, une nature sauvage, une forêt, un plan d'eau, ou une orientation vers l'est ou l'ouest, dont on peut absolument profiter d'un levé de soleil ou d'un couché de soleil. C'est exactement sur ses points de repère positifs où ensuite on improvise la position du chemin, d'une allée, d'une haie, d'un point d'eau, le potager, l'aire de jeu, muret et ou autres.

Dans la nature, l'ondulation d'une colline, ou, au contraire de dissimuler les bâtiments ou points disgracieux. Le climat d'une région conditionne bien évidemment le choix des végétations et parfois même le style de jardin. Le mieux vaut s'adapter aux conditions locales et au climat qui les dominent. Les conditions climatiques dépendent de l'ensoleillement, du vent dominant, de la pluviométrie et du froid

 

 

Ce qu'il ne faut surtout pas négliger, ce sont les caractéristiques de la région, son environnement doit être en harmonie avec la faune et la flore riches et diversifiées, ce qui est parfois difficile, voir impossible d'obtenir.

Que le jardin soit petit, moyen ou grand, avec un peu d'efforts, son jardin peut devenir vraiment extraordinaire.

°

Comment créer ou recréer un espace vital

Favoriser la biodiversité et attirer les animaux dans son jardin et même dans un jardinet citadin, une terrasse ou un balcon, tous représentent un habitat pour les espèces qui vivent et c'est important, notamment en milieu urbanisé.

Planter des arbres, arbustes et haies aux essences variées, aux floraisons étagées, ainsi les insectes et oiseaux auront nourriture et abri toute l'année.

 


Laisser un endroit de friche propice au développement d'une flore locale diversifiée, oiseaux, abeilles et papillons apprécieront. Mettre en place des nichoirs, des mangeoires, des haies à baies. 

 

La biodiversité est aussi favorisée par la mise en place de plantes qui assureront une bonne pollinisation, des légumes, des fleurs et des arbres fruitiers. Les arbustes ou même les arbres, si le terrain le permet, sont important pour l'ambiance qu'ils créent, mais aussi pour les abris et la nourriture qu'ils procurent à de nombreux animaux.

Privilégier, sans pour autant exclure les autres, les arbustes indigènes bien adaptés de nos contrées, plutôt que des essences exotiques.

Ces quelques aménagements sont des exemples des points de départ pour une prise en compte de la biodiversité de notre jardin. Ils permettront de faire de belles découvertes, de participer à la mise en place d'une conception du jardinage respectueuse de l'environnement et de nous poser des questions sur nos relations avec les règnes de la nature et sur notre place dans ce jardin extraordinaire.  

°

Quelles sont les préparations utiles, avant de commencer les travaux !

Au premier lieu il s'avère nécessaire d'avoir une vision de quelle sorte de jardin il s'agit. Pour arriver à une bonne conception, il faudra, dans tous les cas, prendre le temps d'observer le lieu. L'exposition du jardin par rapport aux heures d'ensoleillement, le vent joue également un rôle important, l'ombre des bâtiments ou grands arbres environnants, ont une influence sur le style de jardin et aux choix des végétaux. 

S'il s'agit de restaurer le jardin existant, il faut faire un choix des plantes qui peuvent rester sur place, et d'autres qui seront remplacées.

De quel genre de jardin s'agirait t-il? Selon les attentes, les principes resteront les mêmes. Aménager un petit jardin, les limites sont déjà posées par la surface à disposition. Même pour aménager un balcon, beaucoup de chemins mènent à une réussite, selon son aménagement, il peut donner l'impression d'être plus grand.

°

'Mon' jardin doit ressembler à ses propriétaires

Une fois l'inventaire du jardin est terminé, il faudrait procéder au dessin du jardin, en y représentant les angles de vue à privilégier, analyser le jardin en fonction de son environnement immédiat. Y a t-il des points de vue sur des bâtiments disgracieux que l'on est obligé de les cacher. Il va de soi, qu'il est impensable de se reporter sur les caractéristiques topographiques : dimensions, courbes de niveau, pentes, déclinaisons, voisinages, forêts, de l'orientation, vues et perspectives.

°

Partir du bon plan pour définir son jardin

Avant de se lancer, il faudra avoir une idée précise de ses attentes. Parmi les possibilités, certains choix à faire seront obligatoires. 

Un jardin d'agrément familial avec barbecue en dur, une aire de jeux pour les enfants ne répondra pas aux mêmes impératifs qu'un jardin de collectionneur, dans lequel le passionné de botanique accordera la priorité aux massifs les plus riches et les plus élaborés.

Un jardin de pelouse ne nécessite que peu de temps, ce type de jardin permet de profiter au mieux du jardin pour un minimum d'efforts.

Un jardin clôturé d'une haie qui le mettrait à l'abri des regards où l'entretien se limite à une taille ponctuelle. 

Un jardin de campagne serait un bon compromis, parce qu’il comprend tout, en son ensemble, fleurs, arbustes, herbes aromatiques, légumes .. Ce type de jardin exige cependant davantage de travail à fin de conserver sa belle harmonie.

Un jardin de massifs fleuris est sans conteste l'un des plus beaux atouts d'un jardin. La clé de la réussite réside dans le choix des végétaux. Les espèces seront élues en fonction de la couleur des fleurs, de leur forme et de la période de floraison.

Puis un jardin naturel qui peut réserver souvent de beaux petits coins de nature vierge, cultiver de fleurs sauvages et multicolores comme des coquelicots et autres plantes messicoles (des champs).

 

 

°

En seconde ligne il y a l'état des lieux

Selon le style de jardin, on doit tenir compte des caractéristiques du terrain.

Le jardin de ville, des fois une arrière cour intérieure ou une petite bande de terrain jouxtant un pignon. Imagination et vigilance sont les premières qualités d'un jardin de ville.

Le petit jardin d'une maison citadine ou mitoyenne, où la surface de ce type de jardin est souvent limitée mais il peut, par contre être très séduisant.

Le grand jardin à la campagne ou en périphérie des villes, il faudra prendre en compte le paysage environnant. Un grand jardin ne doit pas s'embrasser d'un seul regard.

En effet, cet espace, le jardin doit constituer le prolongement de l'habitation et servir en toute saison de cadre à de nombreuses activités, tant domestiques que sociales.

"la conception du jardin, en partant du principe qu'il s'agissait d'un bien nécessaire et, partant, destiné à tous les individus, quelle que soit leur classe sociale. Pier de Crescenzi 'Liber ruralium commodorum'

°

Remettre en état un jardin existant

On voit souvent des jardins, petits ou grands, vraiment laids où se mêlent des plantes mal réparties, d'origine diverse, dominés par l'anonymat, à ce jardin moderne qui ne répond pas toujours à la beauté et s'intègre mal dans le cadre environnant. Les jardins modernes ne doivent pas être considérés comme quelque chose d'étranger aux habitants de la maison. Un jardin on conçoit comme pièce allongeant l'habitation et servir en toute saison de cadre à de nombreuses activités.

 

 

Que l'on se lance á la création de son jardin, que l'on a repris un jardin existant ou que l'on a décidé de remanier son jardin, les règles sont toujours les même:

Avant de décider d'orner son jardin, il faut connaître les exigences de la plante quant au sol, à l'exposition ou au climat. Il faut savoir le développement que prendront les plantes aux cours des années. 

Il faudrait faire l'inventaire de ce qui existe, répertorier les arbres, arbustes et plantes encore en bon état et ceux qui doivent être éliminés. Marquer les éléments à conserver. Pourtant garder quelques vieux  arbres ou arbustes pour laisser aux plantations nouvelles le temps de se développer.

Les mois d'hiver sont idéals à planifier la conception du nouveau jardin ou de remettre en valeur son jardin existant.

°

Faire paraître son jardin plus grand 

Ouvrir un jardin clos par des haies vers l'extérieur, faire de sorte que le regard soit conduit, par l'agencement du jardin se portant sur un centre d'intérêt environnant, un bel arbre, un champs, un paysage .. Les ouvertures font reculer les limites du jardin et le fait paraître plus grand. Diminuer la hauteur des haies pour dégager les perspectives et en arrondissant les angles de manière harmonieuse des points de repères précis. Ainsi, toutes ces ouvertures servent à intégrer le petit jardin à son environnement.

°°°°

Le jardinage, une tradition vieille de plus de quatre siècles


 


Il suffit d'observer le paysage quotidien pour se rendre compte que le jardin moderne ne répond pas toujours aux critères de la beauté, et s'intègre souvent mal dans le cadre environnant. Cependant, ce serait une erreur de laisser disparaître un art aussi important et passionnant que le jardinage

De multiples possibilités s'offrent à qui l'imagination se débarrasse des styles et des clichés habituels pour exalter les vertus du design personnalisé.

°

La question qui se pose : comment et par où commencer 


La création d'un jardin ne s'improvise pas. Le secret de la réussite réside principale dans la réflexion préalable, qui permettra la création d'un jardin unique, qui reflète bien la personnalité de son auteur.

Dessiner un plan de base afin d'organiser l'espace disponible, et les caractéristiques essentielles à la structure du jardin. 

Aujourd'hui, plus qu'autrefois, cet espace doit constituer le prolongement de l'habitation et servir  en toute saison le cadre de nombreuses activités.

 

 

Aménager ou créer son jardin est une affaire de longue haleine. Il s'agit donc de reporter sur une feuille, un croquis ou plan de la maison et du jardin avec chaque élément fixe. Tous les jardins ne revêtent pas une forme carrée ou rectangulaire et ne couvrent pas toujours une étendue plane. À l'aide de crayons d'une couleur différente, noter ce qui déplaît, ce qu'il pourrait être supprimé, structures existantes, végétaux, sans hésiter à éliminer sans concession tout ce qui déplaît. À conseiller, répéter cette opération à chaque saison, ainsi que les conditions climatiques, la trajectoire du soleil, les courants d'air, l'intensité de l'ombre qui varie de saison à saison. Luminosité et nature du sol déterminent le type de plantation.


Pour mener à bien le projet, il faut élargir la perspective vers l'extérieur. À partir de là, quel sera le principal point d'ancrage du regard et ainsi déterminer le tracé des allées, escaliers, de relier entre eux les divers centres d'intérêt. 

Même un jardin relativement petit peut paraître beaucoup plus grand grâce à des  recoins dérobés à la vue. C'est en sélectionnant ce qu'on souhaite mettre en valeur ou ce qu'il faut masquer.

Plus que tout autre facteur, le plan du terrain déterminera le style du jardin. Avec un projet soigné et une bonne dose d'ingéniosité, on réussit à transformer un jardin classique aux lignes géométriques en un jardin aux rondeurs asymétriques et inversement. Ou bien encore, à la création d'un jardin. 


 

 

Ces quelques conseils sont valables à toutes sortes de jardins, soit de petite ou de grande taille, soit la structure et son apparence, même les terrasses, cours et les balcons, sans oublier que, plus que le projet est ambitieux, les exigences de soins attentifs et réguliers seront nécessaires. Un projet trop ambitieux peut dépasser le champ de possibilités. 


Créer un schéma de base à respecter, un certain équilibre des formes, des lignes et des couleurs à fin que, tout le long de l'année 
-contempler son jardin se révèle en un véritable plaisir.

°°

Style et  l'aménagement  de son projet, site et exposition du lieu

Quelque soit le style de jardin, il faut d'abord tenir compte des caractéristiques du terrain. Les premiers pas vers une réussite ont été déjà largement expliqués dans les textes précédents. L'influence atmosphérique, ainsi que l'exposition et la configuration générale du jardin et de son environnement immédiat: le terrain est-il en pente - entouré d'arbres, de murets de clôtures ou de bâtiments!? bien que, l'exposition d'un jardin se définit par rapport à son orientation.

°

Climat et Microclimat

Le climat d'une région conditionne le choix des végétaux et même le style de jardin qu'il convient d'adopter. Le climat d'une zone relativement étendue est plutôt facile à appréhender. Les conditions climatiques dépendent de l'ensoleillement, du vent dominant, de la pluviosité, du froid, caractéristiques de la région, les facteurs s'associent aux conditions atmosphériques de la région et créent des milieux localisés qui sont des microclimats

Les conditions climatiques sont aussi influencées par les particularités géographiques, comme un creux de vallon, près d'une rivière, sur un coteau, ou par la présence des haies denses, des arbres, des forêts, des murs et des bâtiments. Ce n'est que par l'observation et l'expérience qu'on peut tirer des solutions. 

D'autres facteurs importants à savoir si l'ensemble de jardin est exposé à de fréquentes gelées, soumis à de puissants vents dominants ou à des ruissellements d'eau.

°

La gradation des Ombres dans son Jardin

Durant la journée, les différentes densités de l'ombre correspondent à sa répartition à différents moments de la journée, le fait que l'ombre y en a davantage en hiver.

-une exposition du jardin au Nord, en moyenne, il y fait plus frais que dans un jardin exposé au sud. Le sol se réchauffe plus lentement au cours de l'année, alors que la croissance de la végétation est plus tardive. Quelques zones privilégiées sont ensoleillées durant une grande partie de la journée. Au cours de la journée la maison et d'autres bâtiments projettent l'ombre sur une partie considérable du jardin. Certaines zones ne sont ensoleillées qu'une partie de la journée et d'autres zones demeurent dans l'ombre durant la plus  grande partie de la journée.

- une exposition du jardin au Sud, la plus grande partie du jardin bénéficie d'un ensoleillement important, qui est favorable à de très nombreuses espèces végétales. Les zones ombragées peuvent accueillir des plantes qui ont besoin de chaleur, mais qui supportent l'ombre. Le sol de certaines zones est sec et ne convient pas à toutes plantes. L'ombre d'un arbre est plus dense. Certaines zones sont chaudes et ensoleillées durant la plus grandes partie de la journée.

En connaissance de toutes ces influences, ce n'est que par observation et de l'expérience dont on pourrait tirer parti de tous les recoins du jardin.

°

Abordons les Microclimats

Très rares sont les jardins qui constituent un environnement parfaitement homogène. Qu'il soit petit ou grand, même les cours, terrasses et balcons sont soumis aux expositions climatiques, où les conditions de culture ne sont pas tout à fait identiques. Ils peuvent être très différents, les uns aux autres, les zones d'ombres, l'humidité, les pentes, les bandes surélevées, exposées, des zones sèches ou humides, ou le vent dominant. Il faut donc déterminer le choix des plantes par rapport aux microclimats existants.

 Poches de Gel

Parmi eux, certains endroits sont plus favorables à la formation de gel. Par exemple, les creux de vallées, où l'air froid a tendance à descendre jusqu'à ce qu'il soit arrêté par une pente opposante. 

Nommé une poche de gel qui peut également se former derrière un obstacle, comme un mur ou une haie très dense.

Goulot de Vent

Un étroit passage entre les bâtiments ou entre des arbres ou des murets peut canaliser les vents en faisant circuler à grande vitesse ce qui fait un effet dévastateur sur la végétation.

Zones de forte chaleur

Sont des endroits soumis à un ensoleillement important, abrités des vents peuvent devenir très chaud et très secs. Ce qu'on peut observer au pied d'un mur exposé au sud qui diffuse progressivement la chaleur absorbée par le fort rayonnement du soleil.

 L'effet s'accentue encore plus dans l'angle de deux murs où se crée une zone de chaleur intense.

 

Zones d'ombre

Dans un jardin, bâtiments et grands arbres touffus déterminent les zones d'ombre. Au pied d'un mur et des arbres, l'ombre est sèche. Là où il y a de l'eau, l'ombre est humide. Selon la nature du sol, les sols lourdes et ales sol argileux retiennent le mieux l'humidité.

 L'ombre humide: La base d'une pente est l'endroit typique où l'on trouve des zones d'ombre humide. 

L'ombre sèche: On trouve une ombre sèche au pied des arbres, car leurs racines absorbent l'humidité du sol. 

Effet parapluie, l'écoulement de la pluie est dévié par le feuillage de l'arbre, très peu de pluie s'infiltre dans le sol au pied de l'arbre. 

On peut également trouver une ombre sèche près d'un mur ou une haie dense. Telles structures font obstacle à la pluie. 

Effet écran, qui fait obstacle à la pluie. Le mur de briques absorbe l'humidité du sol par effet capillaire, ce qui accentue la sècheresse. 

°°°

La Découverte du Jardin

Connaître la Nature de son Sol 


Le point le plus important lors de la création de massifs, bordures ou plates-bandes est, de connaître la nature du sol. L'alimentation des plantes s'effectue par l'air, l'eau et la terre. Une terre idéale est celle qui est facile à travailler et bien aérée. Elle doit être entretenue avec soin, elle nécessite un travail du sol et des amendements pour offrir le meilleur d'elle-même. Une plante qui pousse est un être fragile et puissant à la fois, plus on lui accorde des conditions favorables, plus elle donne le meilleur d'elle.

Le sol est un milieu complexe de processus chimiques et organiques décisifs pour la croissance des végétaux qui s'y ancrent solidement par leurs racines et y puisent aussi l'eau et les substances nutritives. 

Un sol se compose de particules minérales, d'air, d'eau et de matières organiques dans des proportions variables. S'il est léger et s'il se draine rapidement, il est sans doute sableux. Au contraire, s'il est lourd et imperméable, il est probablement argileux. Entre ces deux extrêmes se situe la terre franche, qui retient l'humidité tout en étant bien drainée.

La nature d'un sol se caractérise également par son pH, qui définit s'il est plus ou moins acide ou alcalin. On peut modifier ce pH, mais difficilement de façon prolongée, mieux vaut choisir des plantes capables de s'y adapter. Il est donc indispensable d'en connaître la texture ainsi que le pH

°

La Structure et la Texture du Sol

La structure du sol permet de définir les différents éléments qui composent le sol. Ses constituants physiques principaux sont: 1) l'argile, 2) le sable et 3) les limons.


L'argile est constitué d'infirmes particules qui coagulent facilement sous l'effet de l'humidité et empêchent alors le passage de l'air et de l'eau. La terre risque l'asphyxie à cause du manque d'air entre ses particules. L'excès d'argile donne une terre imperméable et collante.

Les sables, gravillons et la pierraille garantissent une bonne aération et la pénétration de l'eau. Ils contribuent à accumuler la chaleur. En revanche, ils ne sont pas souhaitables en quantité trop importante, car ils signent un sol sec et pauvre.

Les limons sont des particules fines mais non collantes, souvent nourrissantes, car mélangées à des particules humifères.

La Structure- 

Donc le sol se répartit en trois  couches : sol arable, sous-sol et sol profond. Le sol arable est la couche superficielle. De couleur foncée, il est riche en éléments nutritifs, qu'il doit à l'apport constant de matières organiques en décomposition.

Le sous-sol est de couleur plus claire, il est pauvre en matières organiques, ce qui en fait un mauvais milieu de culture. Il repose sur le sol profond, de structure essentiellement rocheuse.

La Texture-

La composition de la terre franche idéale est un mélange de 20% d'argile, 40% de sable et 40% de limon.

 


Si la terre est trop argileuse, la pluie la rend collante, elle manque d'air, de perméabilité et de pratique mal aux pratiques culturales. En été, elle peut prendre l'aspect de béton fissuré. Ces terres, froides en hiver gardent leur chaleur à la belle saison. On peut corriger l'excès d'argile par un amendement à base de matières organiques.

La présence de sables, gravillons ou pierraille, constitue une terre pauvre qui sèche rapidement. Par contre, elle se réchauffe vite et retient la chaleur, un avantage pour les cultures de primeurs. Un apport de tourbe- qui agit comme une éponge, et de matières organiques lui est bénéfique.

Les terres très limoneuses sont les plus faciles à cultiver. Les limons retiennent l'eau et la chaleur et sont, selon leurs positions très fertiles. Des fumures, matières organiques conservent leurs bonnes propriétés.

Quel est le pH du sol?

Avant de commencer à cultiver son terrain, il peut être nécessaire de procéder à une analyse du sol. Le pH définit, selon une échelle numérique allant de 1 à 14, le caractère acide, neutre ou alcalin d'un sol. Le connaître permet de savoir quels sont les besoins d'un sol et d'y incorporer les fertilisants nécessaires pour composer ses carences.

Le degré d'acidité ou d'alcalinité détermine la qualité du sol. Il conditionne par conséquent, le choix des plantes cultivables. Cette mesure est donnée par l'indice de pH. L'indice 7 signifie la neutralité, en dessous, les indices traduisent un sol acide, et au dessus, un sol calcaire. 

 

 

Les plantes calcifuges, ou acidophiles dites terre de bruyère, comme  les Azalées- Rhododendrons et nombreuses d'autres plantes aiment les terres acides, Les plantes calcicoles- comme les Hêtres- Aubépines et beaucoup d'autres- préfèrent les sols calcaires. Cependant, de nombreuses végétaux s'adaptent au pH ou y sont indifférentes. On détermine le pH d'une terre par un teste simple de colorimétrie, commercialisé en kit. Il suffit de placer un peu de terre dans un flacon rempli d'eau et de réactif, la coloration de l'eau indique alors le pH.

Sol acide- la couleur jaune orangé indique un pH inférieur à 7, soit un sol acide

Sol neutre- un vert vif indique un pH égal à 7, ce qui correspond à un sol neutre

Sol alcalin- un pH supérieur à 7, donne une couleur bleue foncée, qui révèle un sol alcalin

Le Choix des plantes en fonction du sol

Les plus beaux jardins, et les plus faciles à entretenir, sont généralement ceux où l'on cultive des plantes parfaitement adaptées à la nature du sol. Que celui-ci soit argileux, calcaire, sableux, alcalin ou de terre neutre, il faudrait, pas moins entretenir son jardin avec soin.

°

Amélioration et préparation du sol

 


Les principes de bases, se sont, le travail du terrain, le labour, le sarclage, le ratissage et le binage, ont tous une même finalité: mieux aérer le sol. Dans un terrain bien aéré, les bactéries et les racines se développent mieux.

Pour améliorer la fertilité du sol, les amendements permettent d'améliorer la nature des terres. La chaux active l'argile et évite qu'elle fasse de la pâte à modeler. Le sable favorise les poches d'air et la circulation des liquides. La tourbe a un double rôle de donner du corps aux terrains sableux et d'alléger les terres trop argileuses.

Le compost. L'une des meilleures techniques pour rapporter du terreau organique au jardin consiste à produire soi-même du compost. 

On peut utiliser presque tous les débris végétaux, sauf ceux qui portent des graines de mauvaises herbes. Un bon compost a besoin d'un apport azoté fourni par divers éléments, tel l'herbe, fumier, auquel s'ajoutent les débris végétaux plus grossiers. 

L'ensemble se décompose avec  l'élévation de sa température. Si on le brasse régulièrement, le compost est prêt au bout de trois à quatre mois.

Déchets domestiques, environ 15 cm d'épaisseur de déchets végétaux de la maison et du jardin, épluches, herbes, etc, sont mélangés à des débris végétaux.

Tonte d'herbe, une fine couche de tonte d'herbe, additionnée de fumier ou d'un produit activateur, accélèrera le processus de décomposition.

Couche basale, une bonne couche drainante formée de débris végétaux grossiers, tels que brindilles, trognons de légumes, permettra l'aération du compost.

°

 L'Outillage


Un matériel relativement réduit suffit à l'entretien et à l'amélioration d'un jardin, à condition de savoir choisir ce qui correspond à la nature et à l'ampleur des travaux envisagés. Pour commencer, acheter l'équipement de base que, plus tard ou à fur et à mesure, peut être compléter.

Mini-fourche, ou fourche à fleurs et transplantoir, sont indispensables pour toutes sortes de travaux, tels le désherbage superficiel, pour planter et transplanter et procéder à la division de touffes et au déterrage des bulbes.

Bêche et fourches-Bêche, doivent être robustes et d'excellente qualité, elles servent pour des tâches très diverses, notamment pour creuser la terre ou pour retourner les sols lourds

Râteau, qu'on utilise pour rassembler feuilles mortes, mauvaises herbes, cailloux pour égaliser allées, plates-bandes

Binette existe en différents modèles, comme la sarclette, idéal pour de multiples usages, désherbage, aération du sol, creusement de trous ou sillons pour planter et semer

Sécateur doit être capable de couper n'importe quelles tiges tendres ou tiges ligneuses, pour bouturer. Choisir un modèle robuste et d'excellente qualité, car les coupes doivent être sectionnées, sans endommager les plantes

Arrosoir choisit un modèle léger, sert à alimenter les plantes isolées, jeunes plants, les cultures de serres, la pomme d'arrosage, amovible, elle se tourne vers le haut pour un gros arrosage, vers le bas pour un arrosage plus précis

Tuyau convient mieux pour les grandes surfaces, il existe de nombreux types différents embouts amovibles à débit fixe ou réglable. La longueur doit être en fonction des dimensions du jardin et de l'emplacement des robinets d'approvisionnement

Gants ils doivent être à la fois solides et confortables, à manchettes, indispensables pour protéger des épines

Entretien des outils seront plus efficaces et dureront plus longtemps, si on prend soin d'eux, bien ranger dans un endroit sec ils craignent l'humidité, pluie. Après usage, nettoyer et lubrifier les parties métalliques pour empêcher de rouiller. Aiguiser les lames de temps en temps

°°°

Organiser un Jardin à l'entretien réduit

Revenons à la question essentielle à savoir: par où commencer?

 


Qu'il s'agisse d'opérer une complète transformation du jardin, ou seulement d'un réaménagement d'une partie de son jardin existant, ou bien encore d'une création d'un jardin, dans tous les cas tout est possible. Un peu de réflexion et d'organisation suffiront à réaliser des miracles.

À travers les rubriques précédentes, on a pu suivre à partir des premières réflexions, en passant par la conception du terrain, des problèmes incontournables qui déterminent la structure d'un beau jardin, original, qui reflète bien la personnalité de ses propriétaires.

°°

Conception et Réalisation d'un jardin pour  tout le monde

Créer ou recomposer un jardin est une affaire de longue haleine. L'inventaire de se que va être éliminé est fait, on connaît la position de l'ensoleillement, de l'ombre, du vent, il serait a recommandé de transmettre sous forme d'un croquis, tous les éléments, arbres, arbustes, haies, massifs sur une feuille de papier quadrillée de ce qui déplait, ce que va être supprimé et ce que va être conservé. Sur ce plan, définir les points de mire discrets ou dominants une belle vue sur un bel arbre ou un paysage. Ensuite marquer les points qui déplaisent et qu'ils doivent être cachés. Ainsi on se rapproche du but.

On connait la trajectoire du soleil, les courants d'air prédominants, les zones d'ombre et la nature du sol, afin de pouvoir déterminer les espèces qui sont susceptibles de s'y plaire. La conception d'un jardin est l'une des étapes conditionnant sa réussite.

°

Un jardin doit être conçu en fonction des aspirations de tous les utilisateurs habituels. Dans le cas où de jeunes enfants seront amenés à fréquenter le jardin, la sécurité doit être prioritaire. Il faut notamment veiller à ce qu'il n'y ait pas de pièces d'eau dangereuses, ni des plantes toxiques. Par ailleurs, d'aménager une assez vaste pelouse, une balançoire, un tas de sable pour susciter des vocations. 

 

Noter que, on pourrait toujours réduire les dimensions de la pelouse et augmenter celles des bordures et massifs. Enfin, sans oublier de prévoir des zones ombragées où on aura plaisir à se retrouver pour discuter ou pour se reposer.

Un jardin d'entretien facile. Il faut pour cela un plan de conception simple, à dominance de massifs denses, cela empêche le développement des mauvaises herbes, des composés de plantes rustiques peu exigeantes. 

Le choix est grand en ce qui concerne arbustes, espèces vivaces et annuelles, ainsi que aromates et bulles qui nécessitent peu de soins, tout en étant très décoratifs. 

Un jardin de ce type, une fois mise en place, sera très facile à entretenir.

 

°°°


Définir le style du jardin avant le choix des plantes


 

Comme le secret de la réussite réside principalement dans une réflexion préalable qui permettra au projet de prendre corps, le moment de la réalisation se fait concret  .. 

Quel style de jardin choisir?

Le concept de jardin en tant que "paradis terrestre" repose sur la présence essentielle des quatre éléments sacrés, 

-source de vie-: l'eau, l'air, la terre et le feu

Cette notion philosophique constitue le fondement de l'idée de jardin. Depuis l'antique, et au fil des siècles, un style propre s'est développé ainsi qu'une harmonie du jardin en les adaptant aux conditions climatiques et environnementales basant sur une configuration extrêmement rigoureux. Les "hortis" romains, enfermés à l'extérieur des murs de la maison et divisés en "viridarium" et "pomarium" commencèrent à différencier les cultures des pièces de terre. Le "viridarium" était réservé aux plantes potagères et aux essences ornementales, et le "pomarium" comprenait des arbres fruitiers. Rien n’était laissé au hasard, la main de l'homme interdisait à la nature de prendre le dessus et de s'étendre. Même les plantes devaient refléter la rigueur et la linéarité de l'esprit humain. Murets, escaliers, sièges en pierre, statues et fontaines avaient pour but de rendre le parcours plus agréable et contribuaient à maintenir la végétation dans les meilleurs conditions.(source: Jardin- Encyclopédie pratique)

°

Le jardin médiéval

Le jardin du Moyen-âge est toujours entouré d'une haie, d'une palissade ou par un mur qui servaient comme protection contre les conflits entre provinces et entre villages. A l'abri de ces murs ou clôtures, le jardin se divise en plates-bandes carrées, rectangulaires ou de formes géométriques séparées par des allées rectilignes. Si la construction d'un mur était impossible, on concevait une protection végétale, haies, buissons d'épines ou par des fossés. 

L'enclos comporte aussi des espaces de verdure. Des petites barquettes de terre maintenues par des briques ou des claies ont été plantées d'herbes odorantes, comme le thym ou la camomille, des chèvrefeuilles ou des églantiers, car les plantations du Moyen Âge sont essentiellement constituées par plantes culinaires, aromatiques, médicinales et tinctoriales, les légumes en nombre restreint et les arbres fruitiers. Les fleurs rares sont cultivées pour le plaisir et pour leur parfum. 

 

Le jardin est divisé en carrés, et chaque carré est consacré à une seule espèce en alternance avec un carré de gazon. Au milieu des carrés, une fontaine centrale rafraîchit l'atmosphère. On construit des arches pour faire grimper, vignes, chèvrefeuilles, melons et houblon. En revanche, les légumes, comme carottes, panais, oignons, laitues, radis et cresson mélangés les massifs aux rosiers, iris, ancolies et violettes, roses trémières, œillets, pivoines, lavande, laurier et sauge. Le verger reste le jardin idéal, d'abord simple, on y trouvait les arbres fruitiers classiques, pommiers, poiriers, figuiers, cognassiers, mais aussi des arbres venus de Chine par la Route de la Soie et grâce aux marchands arabes, comme les cerisiers, abricotiers, amandiers .. 

D'après les manuscrites, un spécialiste a répertorié deux cent-cinquante espèces cultivées entre 1066 et 1485. (Source: Atlas pratique - l'aménagement du jardin) 

°

Le Jardin de curé

Le jardin de curé est originaire du Moyen Âge, dans chaque Abbaye, Presbytère, Couvent ou Monastère, on cultivait, autour de la fontaine, son propre jardin, voir potager. Celui-ci devait répondre aux besoins des religieux. On y trouvait des légumes, des fruits, des fleurs pour les bouquets et des plantes médicinales. Les cultures étaient disposées en plates-bandes ou en massif carrés, bordés de buis ou de thym. 

 

Au contraire du jardin médiéval, le jardin du curé n'a rien de rigoureux, bien que la structure de ce type de jardin se divise en plates-bandes carrées, il ne dément pas ces racines médiévales, mais, par contre, il rayonne une atmosphère très chaleureuse.

Ce jardin de curé est empreint de sagesse et du charme d'antan. Cet espace invite au recueillement et à la méditation, il doit donc être aménagé avec soin. Un grand jardin de curé était donc avant tout utilitaire. Un jardin de curé peut, même sur un petit terrain trouver sa place. Ce style de jardin est tout à fait adapté pour trouver les racines terriennes. Les jardins d'antan séduisent par leur authenticité et dévoilent les vestiges d'une spiritualité oubliée, ceux de nos ancêtres. 

Ce type de jardin engendre des émotions indicibles où on partage les plaisirs au fil des jours et des saisons. Ces jardins des générations passées répondent aussi aux aspirations des nouveaux jardiniers. (Source: Jardins d'Antan ; monjardin-mamaison)

°

Le jardin à l'italienne

La rigueur des formes du jardin romain se percute également sur le concept du jardin, de forme rigoureuse, carrée, symétrique, des parterres de basses haies de buis, de troène et d'if. Des espaces partagent plusieurs secteurs, adoptent une division précise reposant sur des règles mathématiques.

 


Un axe central guide le regard depuis les terrasses de la maison vers le jardin et le paysage environnant. Les plantes prennent place entre les escaliers et les points d'eau délimités de plates-bandes  symétriques. De larges sentiers gravillonnés accentuent la configuration géométrique.

Quelle que soit la taille du jardin, la largeur des sentiers, la hauteur des haies et les dimensions des massifs doivent s'avérer parfaitement proportionnées. L'eau est un élément important au sein du jardin à l'italienne et doit s'inscrire dans un projet harmonieux et ordonné.

°

 Le jardin à la française

Les jardins à la française furent plutôt rédigés sur d'immenses superficies, au terrain remodelé et aplani, tout autour des demeures. Pelouses, bassins, fontaines et statuaires y prirent place et l'on y ajouta des parterres diversifiés, rassemblant les influences anglaises, italiennes et françaises. Pelouses bordées de buis et poterie garnies d'arbustes à fleurs et agrumes complétaient l'ensemble.

 

La perspective centrale devait porter au delà du jardin, aussi loin que possible à travers bois et les champs pour donner l'impression de contrôler totalement la nature.

Une allée centrale marque le cœur, de cet axe s'ordonnent les allées, les parterres, les bassins et les alignements d'arbres. Le tout est découpé en chambres, remplissant chacune une fonction. Dans un jardin français, il faut éviter de mélanger les couleurs, il est préférence de créer des aménagements monochromes, ou de miser un dégradé de couleurs en sections. Ainsi, il faudra respecter la hauteur des végétaux les plus hauts étant plantés à l'arrière.

Ces compartiments comprenant aussi bien un potager sans oublier la fontaine, incontournable dans un jardin français. Un jardin à la française, c'est l'art de corriger la nature pour y imposer une certaine rigueur par la symétrie.

°

Le jardin à l'anglaise

Ce sont les plantes qui vont donner le style anglais au jardin. Au-delà des mixed-borders, le jardin anglais compte des arbres, des arbustes, des rosiers. On apprécie les jardins anglais, car ils recréent une ambiance libre, naturelle et très romantique, vu la grande diversité dans le choix des végétaux. A l'architecture élégante, il est important d'y intégrer des plantes au port léger et aéré, à floraison raffinée.


Le jardin anglais se compose d'un paysage naturel, avec des zones ombragées, souvent rassemblées par des mixed-borders. Pour les couleurs, on privilégie les floraisons blanches, bleues ou mauves, assez douces, en évitant les teintes trop vives et artificielles. Le feuillage joue aussi un rôle important, car les jardins anglais sont très verdoyants. Ainsi que les hostas et fougères y trouveront facilement leur place, qui se plaisent à l'ombre et offrent également une floraison intéressante et décorative.

Comme en Angleterre le sol est souvent acide, ou y trouve pas mal de plantes acidophiles, comme les hortensias, camélias, digitales, des rhododendrons. Ce sont les plantes qui vont données le style anglais au jardin. Ce sont les plantes qui vont donner le style anglais au jardin.

En effet, le jardin anglais donne l'impression de laisser la nature reprendre ses droits et revenir à l'état sauvage.

°

Le jardin japonais

L'esprit méditatif et le besoin d'harmonie et de sérénité caractérisent le peuple japonais et constitue le fondement sur lequel repose la création des jardins, qui se distinguent par le choix méticuleux du moindre détail. Le jardin japonais est régi par des règles de compositions strictes.


Il reflète, plus que tout autre, la nature de son propriétaire, il traduit par la sélection des espèces végétales, des matériaux naturels et par une configuration simple et harmonieuse, un lieu de repos et de méditation, la vision que l'on a du monde, des sentiments et de beauté.

Les floraisons dans des jardins bien garnies, la simplicité résulte parfaitement, harmonieusement des espèces végétales, dont le cycle reproduit les changements visibles des saisons. Des éléments naturels, comme la pierre, s'associent à l'eau. 

La culture japonaise vise à contrôler et limiter simplement le développement naturel de la végétation. La forme impose, par les opérations de taille vraiment sévère, renvoie à l'ordre de l'univers, car chaque plante possède une forme naturelle qu'elle doit garder intacte et de maintenir l'harmonie du jardin.

 

°°°

 Les premiers pas au Jardin  -  le Choix des Plantes



  à suivre ..

____________


source: 

l'aménagement du jardin, 'je jardine avec Nicolas' Éditions ATLAS - le nouveau jardinier Éditions SOLAR - jardiner c'est facile Éditions SOLAR - jardin l'encyclopédie pratique, Éditions de VECCHI - travaux jardin extérieur - gammvert - aménager les petits jardins

rédaction : gira-sole.info

mise en page : gira-sole.info

février 2021

______________________________________________________________________________